Tag Archive for de 30 cm à 1 m

Calament officinal

 

Calament officinalIMG_2540

Calamintha officinal subs. ascendens
(Lamiacées)

Description :

Plante herbacée, vivace, à forte odeur de menthe de 20-50 cm.

Floraison pédonculée rose  de juillet à octobre. Tige dressée, très poilue.Feuilles opposées , poilues, faiblement dentées ou crénelées, pétiolées, nervurées, en coeur.

Le calament officinal aime les terrains secs et ensoleillées, dans ces conditions il est rustique.

 

Menthe longues feuilles

Menthe à feuilles longuesmentha longifolia

Menthe Africaine

Horse Mint
Mentha longifolia
Mentha spicata « longifolia »
(Lamiacées)

Description :

C’est une plante herbacée vivace et rustique pouvant atteindre 1 mètre de haut. Ses longues feuilles sont couvertes d’un feutrage blanchâtre,ses fleurs disposées en long épi rose pâle s’épanouissent de juillet à septembre.

Elle aime l’humidité  mais supporte aussi un sol sec et pousse aussi bien à l’ombre qu’au soleil.

Recette :

Brochettes de gambas à l’ananas et menthe

8 gambas
1/2 ananas
2 c à s de sauce soja
8 feuilles de menthe

Décortiquer les gambas, puis les faire revenir dans une poêle huilée.
Laisser les gambas sur le feu 2-3 minutes puis déglacer avec la sauce soja. Une fois les cuites, réservez les gambas.
Coupez l’ananas, éliminez le coeur fibreux. Pelez et coupez le en petits éventails.
Faites revenir 2-3 min l’ananas dans le jus des gambas.
Dressez sur des petits pics à brochette en mettant un morceau d’ananas, une feuille de menthe et enfin une gambas.

sauge off petite feuille

Sauge officinale à petites feuillessauge-petitefeuille

Salvia Officinalis « lavandulifolia »
(Lamiaceae)

Description :

Appelée aussi petite suage de Provence, ou sauge à feuilles de lavande, c’est une espèce formant un petit buisson de 40 cm de haut, proche de la sauge officinale et possédant des vertus analogues,mais avec une saveur plus forte, plus épicée.Son feuillage persistant est beaucoup plus étroit, ressemblant un peu à celui de la lavande, vert grisâtre, surmontée d’une abondante floraison bleu lilas clair.

Sa culture facile dans tout sol pauvre très bien drainé, même pierreux et calcaire, exposé en plein soleil.Elle est rustique et garde un port plus compacte que la sauge officinale.

Recette :

Saltimbocca ad involtino (Escalope de veau à la sauge, Italie)

    4 petites escalopes de veau (environ 80 g chacune)
    sel
    poivre du moulin
    8 feuilles de sauge
    4 tranches fines de jambon de parme
    1 cuillère à soupe d’huile d’olive
    1 cuillère à soupe de beurre
    50 ml de vin
    50 ml de fond de veau

Aplatissez si nécessaire les escalopes. Salez, poivrez.

Disposez sur chaque escalope deux feuilles de sauge et une tranche de jambon, pliez en deux ou bien roulez en fermant à l’aide d’un pique en bois.

Faites chauffer l’huile et le beurre dans une grande poêle. Faites revenir les escalopes 1 à 2 minutes de chaque côté. Réservez.

Déglacez le fond avec le vin et le bouillon, salez et poivrez.

Remettez les escalopes dans la poêle et faites-les cuire à point.

Dressez les escalopes sur les assiettes en les arrosant du jus de viande.

groseilliers maquereau

Nos groseilliers à maquereau

« Germania » :germania

Variété épineuse de moyenne vigueur, résistant à l’oïdium, port érigé, fruits assez gros rouges, lisses, maturité précoce, échelonnée sur 10 jours, saveur fruitée, très agréable.  

 

 

varianta« Varianta »  :

Origine roumaine. Variété épineuse, buissonnante, très ramifiée, très productive, grappes courtes, gros fruits blanc doré, acidulés, sucrés et parfumés.

 

framboisiers

Les framboisiers violette

Les framboisiers non remontants :

« Meeker » : fruit de taille moyenne ferme, rouge pourpre, sucré, vigoureux, drageonne facilement, production étalée sur 4 à 5 semaine de mi-juin à fin-juillet

« Violette » : création ribanjou, précoce, fruit de taille moyenne, rouge violacé, juteux, très parfumé, production groupé dans le temps, maturité précoce vers fin juin – début juillet

Les framboisiers remontants :

« Augustred » : fruit rouge clair fragile ,savoureux et très aromatique, très productif, souffre des excès d’eau, maturité fin juillet -début août

« Heritage » : rustique, framboise ferme et acidulé, bonne tenue en congélation, vigoureux, port érigé, facile a cultiver, rustique, éviter les expositions nord et ombre (moindre fructification), récolte de  fin août aux gelées.  

surprisedautomne« Surprise d’Automne » : variété ancienne (1865) extrêmement rustique et vigoureuse, bien drageonnante . Première récolte précoce dès la mi juin, remontée à partir de mi-septembre. Fruits petits à moyens, fermes, blancs légèrement dorés, peu sensible au botrytis. Très bonne qualité gustative.

poireau perpetuel

Poireaupoireau

perpétuel

Allium polyanthum
(Liliacées)

Description :

Le poireau perpétuel est une plante herbacée et vivace. Il ressemble énormément par l’aspect et l’odeur à un poireau cultivé. Il est cependant plus frêle. Son odeur, après cuisson, est très différente, beaucoup plus douce et sucrée, entre l’asperge et le poireau nouveau, il est très parfumé.
Il peut faire de 40 à 80 cm de haut, quand la hampe florale est développée.Cet Allium a bien sûr un bulbe. Celui-ci est double. Il est entouré de nombreux bulbilles blancs, ce qui constitue un élément caractéristique de l’espèce.
Ce petit poireau vivace se multiplie donc chaque année autour du bulbe de départ, il est très rustique et reste en place pendant plusieurs années. Il ne faut donc pas l’arracher mais le couper à raz de terre.

Recette :

Recette Saint-Jacques aux poireaux perpétuels

Pour 4 personnes :
    12 belles noix de Saint-Jacques
    20 poireaux perpétuels
    90 g de beurre
    2 cuillères à soupe de crème fraîche
    2 cuillères à soupe de persil haché
    1 gousse d’ail
    1 cuillère à soupe d’huile

Lavez les poireaux. Coupez-les en fines rondelles. Faites fondre 50 g de beurre dans une sauteuse. Ajoutez les poireaux. Couvrez. Laissez étuver sur feu doux environ 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient fondus et légèrement dorés. Salez, poivrez.

Rincez les Saint-Jacques sous l’eau courante. Séparez les noix du corail. Essuyez-les délicatement.
Pelez et hachez la gousse d’ail.

Faites fondre le reste de beurre dans une grande poêle avec l’huile. Faites cuire les noix de Saint-Jacques dans la poêle sur feu très doux pendant 3 minutes environ de chaque côté. Salez-les et poivrez-les. Retirez-les de la poêle et maintenez-les au chaud. A leur place, faites revenir le corail une minute de chaque côté.

Ajoutez la crème fraîche et l’ail haché dans la fondue de poireaux et mélangez. Laissez mijoter pendant 3 minutes sans couvercle.

Disposez un lit de poireaux sur les assiettes. Posez les noix de Saint-Jacques et leur corail dessus. Parsemez de persil haché.

Servez aussitôt.

oca

Oca du Pérouoca

Oxalis tuberosa
(Oxalidacées)

Description :

Plante vivace à tiges succulentes, rampantes puis redressées, à feuilles charnues trifoliolées d’un vert brillant dont les fleurs, petites, sont jaune d’or. Floraison estivale. La floraison est sporadique sous nos climats tempérés jusqu’en novembre, la plante n’étant que partiellement fleurie.

Cette plante produit de petits tubercules de la taille d’un œuf de pigeon, sphériques ou ovoïdes, bosselés, de couleur jaune ocre, tirant sur le rose et le rouge.

La plante requiert un sol bien exposé, plutôt sablonneux et pas trop humide.

ocafeuillesRecette :

Cabillaud à l’orange et à l’OCA DU PEROU.

Pour 4 personnes
4 oranges bio, 1 botte de basilic
4 càs d’huile d’olive, sel et poivre
600 g de cabillaud
2 càs de sucre,1 càs de beurre mou
2 bottes d’oignons nouveaux

Râpez le zeste d’une orange et pressez le jus de toutes les oranges
Dans le bol mettre le zeste, le basilic et l’huile et mixez pour former une pâte
Badigeonnez le poisson de cette pâte et emballez-le dans un film alimentaire comme un bonbon
Placez le poisson dans le cuit vapeur avec les oignons et faire cuire 15 mn.
Pendant ce temps portez à ébullition le jus d’orange avec le sucre pour en faire un sirop, laissez un peu refroidir et ajoutez le beurre.
J’ai servi avec mes Oca du Perou, ça a le goût de pomme de terre, une pointe d’oseille en plus, il faut les cuire en pelure, et la peau part toute seule rien qu’en la frottant.

crosnes

Crosne du Japoncrosnes-feuilles

Stachys affinis
(Lamiacées)

Description:

Le crosne du Japon est une plante herbacée, vivace par ses tubercules, formant des touffes de 30 à 40 cm de haut. Il présente les caractères typiques des Lamiacées : tiges à section rectangulaire, feuilles opposées. Les pétioles sont relativement longs, le limbe rugueux et denté sur les bords.

Les fleurs, du type labié, sessiles, sont groupées en inflorescences serrées. La corolle est de couleur rose pourpre.
I-Grande-1735-crosnes-du-japon.net
Les tubercules, très contournés, en chapelet, de couleur blanc nacré, assez petits (quelques centimètres de long) se forment, comme dans le cas de la pomme de terre, sur des tiges souterraines qui portent une succession de renflements.

La plante requiert un sol bien exposé, plutôt sablonneux et pas trop humide.

 

Recette :

Crosnes poêlés aux lardons et haricots beurre

Ingrédients:

-250g de crosnes
-100g d’ haricots beurre
-100g de lardons fumés
-persil frais
-1 gousse d’ail frais
-1 échalote
-beurre
-1 pincée de poivre

Rincer les crosnes (on peut aussi les nettoyer dans un linge propre avec du gros sel en frottant)

Mettre une casserole d’eau à chauffer et y plonger les crosnes avec une pincée de sel durant 8 minutes. Égoutter

Dans une poêle chaude, faire fondre un morceau de beurre. Ajouter dans la poêle les lardons, l’échalote émincée, les crosnes. Laisser rissoler 2 à 3 minutes, puis ajouter les haricots beurre. Faire poêler encore 5 minutes.

Ajouter le persil haché, une gousse d’ail pressée et le poivre.

Servir chaud !

Cette poêlée de crosnes s’accompagne très bien d’une salade d’endives.

choux daubenton

Chouchoudaubenton

Daubenton

Brassica oleracea var. ramosa
(Crucifères)

Description :

C’est un choux arbustif vivace pouvant atteindre 1 mètre au cube.Ces feuilles sont persistantes, vert bleu, il produit une multitude de rejets à l’aisselle des feuilles :Plus on les coupent, plus ils repoussent! Il ne fait pas fleurs, ni de graines et la multiplication se fait donc uniquement par bouture.

Il est très rustique, aime un sol humifère (ne pas hésiter à rajouter du compost tous les ans) et une exposition ensoleillée. Comme il est très gourmand, il peut épuiser le sol où il se trouve, je conseille donc de le déplacer tous les 4 à 5 ans en le bouturant directement en pleine terre à la fin de l’hiver.

Recette :

Ce chou se cuisine comme un chou chinois, poêlé au wok…ces jeunes feuilles sont aussi délicieuses ciselées en salade.

Pâtes chinoises au choux daubenton

2 oignons
2 poignées de feuilles de choux
1 endive
2 carottes
1 paquet de pates chinoises
graines de fénugrec, gingembre au vinaigre
sel, poivre (de sichuan)

Dans une poêle faire revenir l’oignon coupé finement, les feuilles de choux ciselées, l’endive ciselées et les carottes rapées.
 Y ajouter des graines de fénugrec et quelques morceaux de gingembre finement ciselés.
Puis saler poivrer.
Dans une casserole d’eau faire cuire les pâtes chinoises puis les mélanger avec les légumes revenus.
Bon appétit !

« Older Entries