Tag Archive for plantes compagnes

oignon rocambole

Oignonoignon

rocambole

Allium cepa proliferum
(Amaryllidacées)

L’oignon rocambole, est une plante herbacée vivace,très curieuse par ses bulbilles aériennes qui lui valent également le nom d’oignon grelot.Il a comme particularité de se multiplier à la fois par le bulbe souterrain et par ses bulbilles aériens, lorsqu’ils se trouvent en contact avec le sol.Très vivace par sa souche cet oignon perpétuel, peut rester de nombreuses années à la même place.

Ses longues tiges vertes peuvent être consommées à la place de la ciboule, dans les crudités, les omelettes, les salades…Le bulbe souterrain se consomme comme un oignon classique. Les bulbilles ou oignons grelots se développent au bout des tiges à la place des fleurs et sont très prisés des cuisiniers pour leur qualité gustative, très fins de goût, ils sont proche de échalote grise.
Recette :

Oignons glacés.

Délicieux en garniture d’un lapin rôti, de foie de veau ou d’une blanquette.

Faites revenir 400 g de petits oignons grelots dans une sauteuse avec 50 g de beurre. Ajoutez une pincée de sel et saupoudrez d’une cuillerée à soupe de sucre.

Recouvrez d’eau ou de bouillon à hauteur, et laissez mijoter 10 à 15 min à feu doux, sans couvrir, jusqu’à ce que vous constatiez la réduction du sirop.

Roulez les petits oignons translucides dans le caramel qui se forme. Surveillez attentivement la sauteuse : dès qu’ils ont gagné un aspect brillant, ôtez-les du feu, vous éviterez qu’ils ne brûlent et vous aurez obtenu la cuisson idéale..

L’oignon rocambole peut être planté parmi les carottes, pour protéger ces dernières de la mouche de la carotte

valériane

Valérianevaleriane

Valeriana officinalis  
(Valerianacées)  

Description :  

La valériane est une plante herbacée vivace , elle possède un rhizome vertical gris-jaune, recouvert de longues racines épaisses.  
La tige, qui peut atteindre 1 mètre, est cylindrique, creuse, cannelée, dressée, un peu rameuse au sommet.
 Les feuilles, opposées, sont profondément divisées en un nombre variable selon la sous-espèce, impair, de folioles oblongues, pointues, largement ciselées.
 Les fleurs, irrégulières, sont petites et de couleur blanc rosé. Elles sont visibles de mai à août, groupées en corymbes à l’extrémité de la tige. Le fruit est un akène ovale, surmonté d’une aigrette plumeuse.
La valériane préfère les sols frais, presque humides, perméables, profonds.

Recette :

Installée au jardin la valériane attire les vers de terre qui travaillent ainsi le sol à la place du jardinier.  
De caractère énergique c’est une plante qui tonifie les végétaux qui sont à proximité  principalement les rosiers et toutes les plantes à fleurs.   
C’est également un bon stimulant ajoutée au tas de compost.
Il est par contre déconseillé de la planter à proximité des alliacées comme les oignons, des carottes et des salades.

Par contre un pied d’ortie installé près de la valériane la stimule et permet d’accroître sa teneur en essences, donc son efficacité.  

EXTRAIT DE VALERIANE :
Indications et Propriétés :Cet extrait est très efficace contre la fonte des semis.
Préparation : Presser des fleurs pour en extraire le jus. Les fleurs peuvent être passées au mixeur avant d’être filtrées et pressées pour en extraire le maximum de principes actifs.  
Utilisation : Effectuer des pulvérisations en mettant 5 centilitres d’extrait dans 1 litre d’eau.  
Conseil : Cet extrait se conserve dans une bouteille bien fermée à l’abri de la chaleur et de la lumière pendant un an au maximum.  

INFUSION OU TISANE DE VALERIANE :
Indications et Propriétés : Cette infusion est utilisée pour prévenir les dégâts causés par les gelées tardives sur les arbres fruitiers en fleurs.
Préparation : Hacher grossièrement de 100 grammes feuilles, de fleurs et de tiges. Plonger les herbes dans 1 litre d’eau froide et porter à ébullition en couvrant. Retirer du feu aux premiers bouillonnements.
Laisser refroidir et mariner pendant 24 heures sans enlever le couvercle.  
Filtrer ensuite avant d’utiliser l’infusion.
 Utilisation : Pour être efficace l’infusion doit être pulvérisée pure sur les fruitiers en fleurs en fin d’après-midi lorsque des gelées nocturnes tardives sont prévues.
 Conseil :Du fait de l’utilisation qui peut être faite dans l’urgence, on peut réduire le temps d’infusion en la préparant seulement le matin. Dans ce cas il est préférable de mettre 200 grammes de plante au lieu de 100 grammes.

Tanaisie

Tanaisietanaisie2

Tanacetum vulgare
(Astéracées)

 Description :

C’est une plante vivace dressée pouvant atteindre un mètre de haut, ses feuilles sont alternes, très découpées, d’un très beau vert. De juillet à septembre fleurissent de petites fleurs jaunes groupées en capitules.
Sa culture est facile et elle peut même devenir envahissante…

Recette :  

Elle se consomme en condiment en prélevant quelques morceaux de feuilles que l’on utilise pour relever certains plats comme l’omelette.  

Liqueur de l’abbé Faivre ou liqueur de tanaisie
(à boire avec modération)
10g de feuilles de tanaisie,1g de feuille de mélisse, 1g d’anis, 1g de menthe, 1g d’angélique, 1 litre d’alcool à 90°. Laisser macérer les plantes dans l’alcool pendant 48 heures.
 Faire un sirop avec ½ litre d’eau tiède et 700g de sucre en morceau. Amener à ébullition, laisser cuire ¼ d’heure.  
Laisser refroidir. Mélanger l’alcool au sirop en filtrant les herbes. Bien remuer et mettre en bouteilles.
 Laisser vieillir 2 mois. (Cette liqueur ressemble à la liqueur de chartreuse )

Plante utile au jardin :

La tanaisie à également la particularité de tenir éloigner certains insectes comme les fourmis, les doryphores ou les vers gris. Il est donc intéressant de l’installer en bonne association avec d’autres plantes.  
Purin de tanaisie Faites macérez 300 g de feuilles, de tiges et de fleurs de tanaisie dans 10 litres d’eau pendant environ 5 jours. Ainsi vous pouvez l’utiliser en pulvérisation contre la rouille, l’oïdium et aussi contre les parasites comme les aleurodes et les pucerons .

Rue

Ruerue

Ruta graveolens  
(Polygonacées)  

Description : 

C’est un arbrisseau sous-frutescent, de 70cm – 100cm de haut environ, très ramifié et ligneux à la base. Les feuilles d’un vert glauque, semi-persistantes, sont alternes, pennées (souvent trilobées) et de consistance un peu charnue. Petites fleurs, de couleur jaune verdâtre, regroupées en corymbe.
La plante dégage une odeur forte et pénétrante avec un fond rappelant la coco, souvent perçu comme désagréable, et a un goût amer.
Elle demande un sol léger et sec, calcaire et bien exposé au soleil

Recette : 

PURIN OU EXTRAIT FERMENTE DE RUE :
Indications et Propriétés :  
Le purin de rue est un répulsif pour les limaces, mouches, pucerons  et  rongeurs. Il est également détesté des chats qui s’en éloignent.
Préparation : Hacher grossièrement 80 à 100 grammes de feuilles et de tiges de rue fraîche. Il faut, pour une meilleure efficacité cueillir la rue avant la montée en graines et la floraison. Mettre les herbes dans 1 litre d’eau froide et laisser macérer pendant 10 jours. Il faut remuer tous les jours le purin.  
Filtrer ensuite avant d’utiliser la préparation.
Utilisation : Le purin de rue s’utilise dilué à 20%, c’est-à-dire 20 centilitres d’extrait dans 1 litre d’eau ou 1 volume d’extrait pour 4 volumes d’eau.
Pulvériser délicatement sur le feuillage des plantes à traiter.

Bardane

 

Bardanebardane

Arctium lappa
(Astéracées)

Description :

Plante bisannuelle ou vivace à développement spectaculaire qui peut atteindre 2 m de haut, à grandes feuilles alternes, cordiformes, pubescentes à la face inférieure, à long pétiole.

Les fleurs, violettes, sont groupées en capitules globuleux, réunis en grappes. Elles apparaissent en plein été (juillet-août). Les capitules sont entourés d’un involucre formé de bractées très nombreuses à pointe recourbée formant crochet, qui aident à leurs dissémination par les animaux. La racine du type pivotant, est charnue, assez longue, jusqu’à 50 cm.

Préfère un sol frais, profond, bien travaillé et riche en humus et une exposition ensoleillée.

Recette :

La racine de bardane se consomme cuite. Elle s’accommode à la manière des salsifis, sautée ou en gratin. Les jeunes pousses peuvent se manger comme des asperges.

Le paillage à base de bardane broyée permettrait de lutter contre le mildiou. En effet, la bardane a la capacité de « concentrer » les ions de cuivre et peut donc être un bon fongicide.