Tag Archive for plus de 1 m

Goji

Gojilycium_barbarum_goji

Lycium barbarum
(Solanacées)

Description :

Le lyciet commun est un arbuste de 80 cm à 3 m de haut, très rameux, à rameaux flexueux, pendants, un peu épineux.

Les feuilles solitaires ou fasciculées sont lancéolées ou longuement elliptiques, de 2-3 cm de long sur 36 mm de large.

La fleur portée par un pédicelle comporte un calice campanulé de 4-5 mm, généralement à 2 lobes et une corolle pourpre avec un tube de 8-10 mm et des lobes plus courts. Les étamines et le style sont légèrement exserts. La floraison s’étale de juin à septembre.

Le fruit est une baie rouge plus ou moins orangé, oblongue, développant des saveurs suaves un peu âpres. Elles murissent d’août à octobre.

Le Lycium barbarum aime le plein soleil et un sol plutôt sec. Il faut deux ans avant une première et petite production, et quatre ans avant qu’il ne puisse être pleinement récolté.

Recette:

Bouchées festives aux baies de goji:

50 g de farine
4 oeufs
20 g de beurre
10 cl d’huile d’olive Citron & Thym
1 sachet de levure chimique
2 c à soupe de crème fraîche épaisse
50 g de baies de goji
60 g de fromage râpé
35 g de noix hâchées
160 g de blanc de dinde coupée en dés
65 ml de crème de noix de coco
Sel, Poivre

Chauffez le four à 200°C (thermostat 7).
Faites fondre le beurre.
 Dans un saladier, mélangez la farine et la levure.
Faites un puits, versez-y les oeufs, le beurre, l’huile, la crême fraîche et la crème de coco.
 Ajoutez le fromage râpé, les baies de goji, les noix hâchées et les dés de dinde.

 

hybrides de mûre

Les Hybrides de mûre

 

Mûroise « Tayberry » :tayberry

Hybride de framboise et de mûre comestible . Plante vigoureuse épineuse pouvant atteindre 5 m de hauteur, un palissage est nécessaire, elle aime une exposition ensoleillée . Gros fruit rouge très allongé semblable à la framboise, noirs mous et très parfumés à maturité, de bonne tenue, remarquables en confitures.

cassis

Les cassisbigno
« Bigno » :

Variété précoce, une création ribanjou, buisson moyennement vigoureux, résistant à l’oïdium, auto fertile. Gros grains en longues grappes très savoureux, légèrement acidulés. Maturité début juillet. Consommables en frais.  

« Andega » :

Variété de mi-saison, une création de l’INRA, plante de bonne vigueur et de forme demi-erigé, résistant à l’oïdium, auto fertile. Nombreuses grappes de grandeur moyennes portant des grains moyens, ferme, acide, beaucoup d’arôme, très bonne saveur, utilisé aussi bien pour ses fruits que ses feuilles et ses bourgeons qui sont aussi très parfumés, très productif.  

« Blackdown » :

Variété tardive, origine Anglaise, buisson moyennement vigoureux, sensible à l’oïdium, auto fertile. Grains fermes, de taille moyennes, grappes courtes et nombreuses, cuit sans éclater, doux et sucrée.  

morelle de balbis

Morelle demorelle

Balbis

Solanum sisymbriifolium
(Solanacées)

Description:

La morelle de Balbis est une plante vivace non rustique, mesurant jusqu’à 1,5 m de haut. La partie aérienne de la plante est recouverte d’épines. Ses feuilles sont lancéolées et entièrement lobées. Inflorescence en cyme de cinq à dix fleurs, étamines jaunes saillantes.

Les fleurs d’un diamètre d’environ 5 cm sont blanches ou bleu-clair. Après la fécondation de la fleur, le jeune fruit est entièrement recouvert par le calice épineux qui s’est agrandi. Ensuite le fruit grossit et commence à être plus volumineux que l’enveloppe du calice.

Le fruit est une baie globuleuse, rouge comestible à maturité protégée par des sépales épineux. il pousse en grappes de 10 à 12 unités et ressemble à la tomate cerise mais sa saveur sucré, se situe entre la cerise et le litchi.

Elle aime une exposition ensoleillée.morelle

 

Recette :

MORELLE DE BALBIS  EN COMPOTE CITRONNEE
Pour 4 personnes
500 g de morelle de balbis
300 g de sucre semoule
1 citron bio

Rincer le citron, éponger-le et retirer son zeste. Enlever les morelles de leur enveloppe et les mettre dans une casserole, y ajouter le sucre et le zeste de citron, laisser reposer 1 heure puis mettre à feu vif en mélangeant. Lorsque le sucre s’est transformé en sirop et que les morelles commencent à éclater au bout de 5 à 6 mn, égoutter les fruits et les mettre dans un saladier. Faire réduire le sirop de cuisson à feu vif puis verser-le sur les fruits. Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur 3 à 4 heures avant de servir.

Je les consomme crus…En remplacement des cerises que nous n’avons pas !! La cueillette est difficile, mais je trouve leur saveur délicieuse…

 

topinambour

Topinambourtopinambour

Helianthus tuberosus
(Astéracées)

Description:

C’est une plante vivace très rustique, résistante au froid, qui peut devenir envahissante à cause de ses rhizomes tubérisés. Elle peut atteindre jusqu’à 2,5 m de haut, avec de fortes tiges, très robustes. Son cycle est annuel.
Ses feuilles, alternes, sont de forme ovale, à pointe aiguë, rudes au toucher.
Ses inflorescences sont des capitules entièrement jaunes groupés en panicule terminal, apparaissant de septembre à octobre.
Ses tubercules, qui sont des rhizomes tubérisés, ont une forme mamelonnée, très irrégulière, arrondie ou ovale et leur couleur varie du jaune au rouge.

C’est une plante rustique, facile à cultiver, même dans les sols les plus pauvres.Les topinambours ne craignent pas le froid tant qu’ils sont en terre.

topi2Recette :

Velouté de topinambours au curry

Pour 4 personne(s)
500 g de topinambours
1 c à c de miel de Provence
1 c à c de curry
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1/2 de litre de bouillon de volaille
1/4 de litre de crème liquide
Sel et poivre

Lavez les topinambours non pelés, puis coupez-les en petits dés.
Chauffez l’huile dans une cocotte et ajoutez les topinambours, faites suer 2 minutes, puis, ajoutez le miel et le curry.
Mouillez avec le bouillon, portez à ébullition et versez la crème liquide.
Laissez cuire à frémissement 30 minutes.
Rectifiez l’assaisonnement et servez.

poire de terre

Poire de terreYacon

(yacon)

Polymnia edulis
(Astéracées)

Description :

C’est une plante herbacée vivace par ses tubercules, dont les hampes florales peuvent atteindre deux mètres de haut. Les tiges robustes, à section cannelée, sont de couleur pourprée.
Les feuilles, de forme générale triangulaires, sont découpées, opposées, à pétiole velu, le limbe se prolongeant en partie en aile sur le haut du pétiole.
La fleur.
Les fleurs jaunes sont réunies en capitules nombreux.
Les tubercules sont longs et charnus, de forme générales fuselée, rappelant vaguement celle d’une poire. Ils ressemblent beaucoup à des tubercules de dahlia, espèce proche de la même famille. La texture et la saveur rappelle la pomme, la poire et la pastèque: très juteux, croquants et doux.
Les tubercules doivent être protégés du froid l’hiver (conservation en silo ou paillage en climat plus doux).

La poire de terre nécessite un endroit au soleil ou mi ombre et un sol humifère et drainant si l’on veut laisser les tubercules en terre l’hiver.
La récolte des tubercules commence lorsque le feuillage a disparu.

Polymnia_sonchifoliaRecette :

Le yacon à un goût plus ou moins prononcé de poire en fonction de sa maturité et peut se manger cru ou cuit.
on peut le cuire comme une pomme de terre en robe de chambre, mais il ne faut pas le cuire trop longtemps…très bon avec une noisette de beurre.

Il est également très utilisé en cuisine japonaise :

 

 

Yacon, carottes et poivrons en kakiage

Le kakiage :
Râper les yacons, carottes, poivrons, oignons et un peu de gingembre vinaigre, (et éventuellement des crevettes séchées
ou petits morceaux de calamar), les mélanger et réunir en petits paquets avant de les tremper dans une pâte a tempura et de les frire.

Pâte à tempura

– 100 g de farine tamisée
– 50 g de fécule (manioc, pomme de terre…)
– 1/2 sachet de levure alsacienne
– 1 cuillère à café rase de sel
– 1 jaune d’oeuf
– 15 cl environ d’eau très froide
– huile de friture
Mélanger au fouet tous les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte fluide.

Laisser reposer durant 30 minutes à 1 heure au frais.

Enrober petits légumes, cubes de poissons ou fruits de mer de pâte et plonger dans la friture bien chaude.

Egoutter lorsque les beignets sont bien dorés et servir chaud.

On retrouve également des tisanes faites à base des feuilles séchées au Japon.

 

physalis

Physalis

 

Physalis Peruviana (Solanacées)OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce physalis est considéré par certains comme un des meilleurs fruits de la famille des Solanacées. La hauteur des plantes varie de 50 cm à un mètre. Cette plante est vivace dans les régions à faibles gelées.A protéger l’hiver si on habite dans les terres, elle peut se cultiver sous serre, elle devient alors assez imposante (1m3).  Les plantes peuvent produire, dans de bonnes conditions, jusqu’à 300 fruits. Les fruits sont de couleur jaune-orange et ils sont recouvert d’une enveloppe; lorsqu’ils sont mûrs, les enveloppes prennent une couleur brune et les fruits tombent à terre (maturité en septembre). Ils sont légèrement plus gros que les fruits de Physalis pubescens. Ils s’utilisent en conserves ou en confitures, se consomment crus ou se font sécher. 

Physalis en coque de chocolat blanc et noix de coco râpée

– 20 physalis
– 30 carrés de chocolat blanc à pâtisser
– 4 cuillères à soupe de noix de coco râpée

Préparation

Faîtes fondre le chocolat blanc au bain-marie : cassez le chocolat en morceaux et déposez-les dans une petite casserole.
Remplissez une casserole plus grande avec de l’eau (1/4 de la casserole, pas plus). Faîtes chauffer et déposez la petite casserole dans la plus grande en évitant si possible que le fond touche l’eau. Laissez le chocolat fondre sans le remuer et en évitant que la moindre goutte d’eau ne tombe dedans. Lorsque les carrés de chocolat sont fondus, lissez avec une spatule souple bien sèche.
Relevez les feuilles des physalis sans les arracher afin de dégager les fruits.
Trempez-le fruit dans le chocolat blanc (entièrement ou au 3/4) en le maintenant par les feuilles, puis faîtes roulez dans la noix de coco râpée. Déposez debout sur une feuille de papier sulfurisé et laissez cristalliser à température ambiante. Procédez ainsi avec tous les fruits.

 

Physalis pubescens (Solanacées)

Plante annuelle buissonnante devenant couvre-sol à maturité, dont les petits fruits jaune orangé, sucré ont un goût de clémentine…Je les trouve excellents ! 

chervis

Chervis290px-Illustration_Sium_sisarum0

Sium sisarum
(Apiacées)

Description :

C’est une plante herbacée vivace, à tiges rameuses, cannelées, dressées, qui peuvent atteindre 1,5 m de haut. Les racines tubéreuses en fuseau, fasciculées, sont renflées, charnues, de couleur blanc grisâtre extérieurement. Elles ont la chair blanche et souvent le cœur fibreux. Les feuilles sont pennatiséquées à folioles dentées, vert foncé, brillantes. Elles rappellent celles du panais. Les fleurs, blanches, sont regroupées en ombelles.

Le chervis nécessite un sol frais, profond et bien ameubli, il est très rustique.

Recette:

Beignets aux chervis

Ingrédients
115 g de farine de blé
2 cuillères à café de levure chimique
1 cuillère à café de sel
1/2 cuillère à café de poivre
1 oeuf
15 cl de lait
1 cuillère à soupe de beurre fondu
700 g de chervis cuits coupés en petits dés
Huile pour friture

Préparation
Dans un saladier,mettre la farine, le sel, le poivre et la levure.
Dans un autre saladier, battre l’oeuf puis incorporer le lait et le beurre fondu.
Mélanger le tout avec la farine.
Ajouter les chervis cuits et mélanger.
Diviser la pâte en 16 portions égales et façonner 16 beignets.
Faire chauffer l’huile dans une friteuse, faire frire les beignets en procédant par étapes, en les retournant de temps en temps pour qu’ils soient bien dorés sur toutes les surfaces.
Servir avec une sauce au yaourt accompagné d’une salade.
On peut remplacer les chervis par des panais, des courgettes, du maïs, des oignons, des aubergines…

cardon

Cardoncardon

Cynara cardunculus
(Astéracées)

Description :

C’est une plante bisannuelle, vivace par ses rejets, qui se développe d’abord en rosette, puis émet une tige principale épaisse et rameuse qui peut atteindre deux mètres de haut.

Les feuilles très grandes, longues, profondément divisées en lobes aigus, de couleur gris argenté, sont longuement pétiolées. Le pétiole qui se prolonge en nervure principale est large et charnu, et constitue la partie comestible des côtes de cardons (on récolte le pétiole des grandes feuilles extérieures).

Les fleurs, bleu violacé, sont réunies en capitules qui apparaissent à partir de la deuxième année. Ces capitules, entourés d’un involucre de bractées pointues, mais plus petits que ceux de l’artichaut, sont également comestibles.

Cette plante figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.

Elle préfère un sol frais, profond, bien travaillé, fumé et riche en matière organique et une exposition ensoleillée.Il faut la pailler pour la protèger l’hiver comme l’artichaut.

Recette :

Tajine d’agneau aux cardons

Pour 6 personne(s)

1 kg de cubes d’agneau dans l’épaule
1 filet d’huile d’olive
1/2 citron confit
2 oignons blancs
1/2g de safran en filaments
1/2 c à c de gingembre en poudre
1 kg de cardons
Sel
Poivre du moulin
100g d’olives violettes amères

Chauffez l’huile dans une cocotte.
Colorez les morceaux d’agneau dans la cocotte sur toutes les faces.
Ajoutez les oignons découpées en fines lamelles.
Faites revenir les oignons et ajoutez le safran, le gingembre et le citron confit.
Assaisonnez le tajine et ajoutez de l’eau au 3/4 de la hauteur de la viande.
Portez à ébullition le tajine.

Épluchez les tiges de cardon pour enlever les fibres. Découpez le cardon en morceaux de 10 cm de longueur environ.
Ajoutez les cardons dans le tajine.
Cuisez à feu doux le tajine pendant 1 heure.
Ajoutez les olives et laissez mijoter 5 minutes de plus.
Servez aussitôt.

PS : Vous pouvez ajoutez quelques pommes de terre que vous cuirez dans le tajine pour faire un plat complet

Rose tremière

Rose trémièreRoseTremiere

Alcea rosea
(Malvacées)

Description:

C’est une plante bisannuelle à vivace, au port érigé, pouvant atteindre 3 mètres de haut! Sa croissance est rapide, son feuillage caduc. Ses fleurs, en corolle simple de couleurs variées s’épanouissent de la fin du printemps à l’été, voire jusqu’au début de l’automne.

Elle aime une exposition soleil ou mi ombre et un endroit pas trop venté, et s’accomode de tous types de sols.

Recette :

Fromage frais aux poires et rose trémière

8 roses trémière (les corolles)
2 poires mûres
jus d’ 1/4 de citron
200 gr de fromage blanc
4 cuillère à soupe de sucre
1 pincée de cannelle
4 cuillère à soupe de crème chantilly

Ne garder que la corolle des roses (enlever parties verte et blanche)
éplucher les poires et couper en dés,ajouter le fromage,le sucre et la canelle et mélanger doucement la crème chantilly
mettre ce mélange dans les corolles et servez aussitôt

« Older Entries